Optimisez votre DPE grâce à la rénovation énergétique de votre logement

Information 17/04
Optimisez votre DPE grâce à la rénovation énergétique de votre logement

Que vous souhaitiez habiter dans un logement plus économe et écologique ou mettre en
vente votre bien immobilier, optimiser votre DPE est toujours une bonne idée : on vous
explique tout ici !

Qu’est-ce qu’un DPE ?

Envisager une amélioration significative de votre Diagnostic de Performance Énergétique
(DPE) passe inévitablement par des travaux de rénovation énergétique
dans votre logement. Associés à des astuces simples mais efficaces, ces efforts conjuguent
économies d’énergie et confort accru. Ce tandem de rénovation et d’astuces pratiques
constitue une stratégie holistique pour non seulement booster votre DPE,
mais également pour instaurer une efficacité énergétique durable au cœur de votre habitat.
Plongeons dans l’art de la rénovation énergétique, où chaque amélioration contribue à un
logement plus durable et économique.

Le DPE, diagnostic de performance énergétique

DPE: derrière ces trois lettres se cache le diagnostic de performance
énergétique
, véritable mine d’information sur la performance de votre logement.

Il se présente sous la forme d’une étiquette, allant de A à
G
et indiquant la consommation d’énergie de votre logement,
ainsi que son impact sur l’environnement en ce qui concerne ses
émissions de gaz à effet de serre.

Créé en 2006, le DPE a connu, au cours des dernières années, plusieurs changements
importants, dont les derniers sont intervenus en 2021. Le DPE est alors devenu
pleinement opposable et se positionne depuis comme l’un des outils clés
de la transition énergétique du parc immobilier français.

Pourquoi un bon DPE est-il important ?

Un bon DPE est important pour plusieurs raisons. Il s’agit avant tout d’une
obligation : dès lors que vous souhaitez mettre en vente ou en
location votre bien immobilier
, celui-ci devra bénéficier d’un bon DPE, affiché aux
côtés de l’annonce immobilière.

Ensuite, avoir un bon DPE est un plus pour vendre ou louer plus rapidement, et à meilleur
prix, votre habitation. Les ménages sont en effet de plus en plus à la recherche d’un bien
immobilier dit “vert”, qui soit à la fois économe et respectueux de
l’environnement
. Un bon DPE valorise votre bien. En un mot, un DPE optimal sert
non seulement de garantie légale mais aussi de levier
puissant
pour attirer rapidement des acquéreurs ou des locataires à des conditions
avantageuses.

Comment optimiser son DPE ?

Comment optimiser son DPE ?

Optimiser son Diagnostic de Performance Énergétique est une démarche cruciale pour
améliorer l’efficacité énergétique d’une habitation. En ciblant les
déperditions thermiques, on peut réduire significativement la
consommation d’énergie. Le recours à un professionnel est recommandé pour une approche
stratégique. Choix judicieux d’un système de chauffage performant,
comme les poêles à granulés, intégration de technologies innovantes, ou
encore le changement d’un système de ventilation contribuent à créer une
habitation économe et respectueuse de l’environnement.

L’isolation, première étape des travaux de rénovation énergétique

Le DPE permet avant tout de lutter contre les passoires thermiques,
logements mal isolés qui laissent s’échapper l’énergie au lieu de la consommer – entraînant
alors une forte pollution.

Dès lors que vous souhaitez améliorer le DPE de votre bien immobilier, il
est important de commencer par des travaux d’isolation. Plusieurs points
de déperditions thermiques peuvent être observés :

  • les combles ;
  • les murs ;
  • les planchers bas ;
  • les fenêtres et autres ouvertures.

Pour déterminer les points de déperditions les plus urgents à traiter, n’hésitez pas à
faire appel à un professionnel, qui effectuera un premier diagnostic. Le
plus souvent, les combles entraînent de fortes déperditions thermiques, entre 25 et 30%.

Pour isoler vos murs, autre zone à privilégier, vous pourrez opter pour deux types d’isolation
distincts :

  • l’isolation thermique intérieure, qui ne nécessite pas de déclaration
    préalable de travaux, mais réduit votre surface habitable ;
  • l’isolation thermique extérieure, qui entraîne une modification de votre
    façade.

L’isolation de vos ouvertures (fenêtres et portes) est sans doute la plus
simple à effectuer, mais la plus souvent délaissée : il vous suffit d’opter pour un double
vitrage, ou de changer les joints de vos fenêtres pour un plus grand confort
thermique
!

Enfin, l’isolation des planchers bas, source de 10% de déperditions thermiques, peut être
l’occasion d’opter pour un chauffage plus performant, le plancher
chauffant
.

Opter pour un chauffage performant et écologique

Car oui, une fois votre logement isolé, vous pourrez opter pour un plus grand confort
thermique et une réduction de votre empreinte
thermique
en vous équipant d’un chauffage performant et
écologique
.

Parmi les systèmes de chauffage plébiscités, vous pourrez choisir :

  • le poêle à granulés ;
  • la pompe à chaleur ;
  • le plancher chauffant.

Pour savoir quel système est le plus adéquat à votre logement, n’hésitez pas à vous tourner
vers des professionnels de l’énergie, tels qu’Hello Watt, qui pourra également vous aider à
trouver un installateur de pompe à chaleur dans votre
région !

Le changement du système de ventilation

La ventilation, souvent négligée, joue un rôle essentiel dans l’optimisation du Diagnostic de
Performance Énergétique. Bien au-delà du simple renouvellement de l’air, elle offre
également des opportunités d’économies substantielles, en fonction du type de système
choisi. Opter pour une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC)
double flux se présente comme une suggestion judicieuse.

La VMC double flux évacue l’air vicié des zones humides tout en introduisant de l’air frais
dans les pièces sèches. Au cœur de ce mécanisme, un échangeur
thermique
permet au souffle chaud de l’air sortant de préchauffer l’air entrant.

Le résultat est remarquable : des économies d’énergie pouvant atteindre jusqu’à
15% !

Une manière ingénieuse d’harmoniser le confort intérieur tout en contribuant à une
démarche écoénergétique.

Les dernières évolutions du DPE en 2024

Les dernières évolutions du DPE en 2024

L’année 2024 marque un tournant significatif dans le domaine de l’évaluation énergétique
des logements avec les récentes évolutions du DPE. Ces transformations, guidées par
l’impératif de s’adapter aux défis de la transition énergétique, redéfinissent
la manière dont nous mesurons et comprenons l’efficacité énergétique des habitations.

Ces changements récents visent à rendre le DPE encore plus informatif et
à encourager des mesures plus efficaces pour réduire la consommation d’énergie des
logements. Dans cette exploration des dernières avancées, deux aspects essentiels
émergent : la nouvelle notation du DPE, offrant une évaluation plus
précise, et l’intégration des nouvelles technologies écologiques.

La Nouvelle notation du DPE

La notation du DPE a subi une mise à jour majeure en 2024 pour mieux refléter les
performances énergétiques des logements
. Les catégories allant de A à G ont été
réévaluées pour prendre en compte les avancées technologiques et les normes
énergétiques plus strictes. Ainsi, les propriétaires disposent maintenant d’une évaluation
plus précise de l’efficacité énergétique de leur logement.

Cette nouvelle notation vise à sensibiliser davantage les propriétaires et
les locataires aux enjeux énergétiques, encourageant ainsi des initiatives de rénovation plus
ambitieuses et durables.

Adaptation aux nouvelles technologies énergétiques

En 2024, le DPE s’ajuste aux dernières avancées technologiques en matière
d’énergie
. Cela inclut une prise en compte plus précise des équipements utilisant
des énergies renouvelables, tels que les panneaux solaires et les systèmes de stockage
d’énergie. Cette évolution vise à refléter avec plus d’exactitude la contribution des
solutions écoénergétiques
à la performance globale du logement. En intégrant ces
nouvelles technologies, le DPE devient un outil encore plus pertinent pour guider les
propriétaires vers des choix énergétiques durables et alignés sur les défis
environnementaux contemporains.

Obligation de rénovation pour les locations défavorables au DPE

Une perspective importante qui se dessine dans l’horizon du DPE est l’éventualité
d’obligations plus contraignantes pour les propriétaires mettant leur logement en location. Il
est envisagé que ceux ayant une note énergétique défavorable soient tenus de
réaliser des travaux de rénovation pour améliorer la performance énergétique de leur
bien
. Cette mesure, en plus d’être une incitation à la transition vers des logements
plus écoénergétiques, aura un impact direct sur la qualité des habitations disponibles sur le
marché locatif. Ainsi, les propriétaires seront incités à investir dans des
améliorations énergétiques
, contribuant à une transformation significative du parc
immobilier vers des standards plus durables.

Améliorer le DPE : investissement et retombées financières

Engager des travaux pour optimiser le DPE implique un investissement initial. Ces coûts,
bien que variables, se traduisent souvent par des économies d’énergie substantielles et
peuvent contribuer à une plus-value lors de la vente ou de la location.

Les investissements comprennent des actions telles que l’isolation, cela
peut passer par celle des combles, l’amélioration des murs, l’installation de
nouvelles technologies énergétiques
, et d’autres mesures visant à accroître
l’efficacité énergétique. Bien que ces démarches nécessitent un financement initial, elles
renforcent la valeur du bien sur le marché immobilier tout en participant à la transition vers
des logements plus durables.

Comment financer l’optimisation de son DPE ?

Les travaux c’est bien, mais pour quel budget ? Effectuer la rénovation
énergétique de votre bien immobilier vous permettra, certes, d’améliorer votre DPE, mais
également de réduire vos dépenses énergétiques au quotidien.

Toutefois, cela représente un investissement de départ
conséquent, selon les travaux que vous effectuez. Heureusement, il
existe de nombreuses aides financières, telles que des aides pour l’isolation de votre logement
mises en place par les pouvoirs publics. Cumulables, elles sont soumises à des critères
d’éligibilité. Ainsi, vous pourriez prétendre à :

  • Ma Prime Rénov’ ;
  • les Certificats d’économies d’énergie (CEE) ;
  • l’Éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) ;
  • un taux de TVA réduit ;
  • des aides de votre collectivité.

N’attendez plus pour optimiser votre DPE !