Comment un agent peut-il aider son client concernant son prêt immobilier ?

Information 08/12
comment-un-agent-peut-il-aider-son-client-concernant-son-pret-immobilier

Bien que l’octroi d’un prêt immobilier passe par un établissement bancaire, les agents immobiliers qui accompagnent les acheteurs ou vendeurs d’un bien peuvent les aider sur certains points, dans la mesure du possible. 

 

Estimer son budget

estimer-son-budget

Lorsqu’un potentiel acquéreur expose ses critères de recherche à son agent immobilier, un des principaux critères est le budget dont il dispose pour cette acquisition. Cette information est primordiale pour sélectionner les biens adéquats parmi les biens immobiliers en vente, afin de ne faire visiter uniquement des biens dans les moyens de l’acheteur. 

L’agent demande généralement dans quelles proportions le budget est composé de fonds en possession de l’acheteur ou de prêt immobilier. Par expérience, les agents peuvent alerter l’acheteur si le budget envisagé semble disproportionné par rapport aux revenus perçus, ou si les économies dont il dispose semblent peu pour motiver l’accord d’un prêt financier. 

 

Proposition d’achat avec clause suspensive d’obtention de prêt

proposition-achat-avec-clause-suspensive-obtention-de-prêt

Une fois que l’acheteur a trouvé le bien qui lui convient, il faut rédiger une offre d’achat. Si celle-ci est acceptée par le vendeur, une promesse de vente est alors officiellement signée par les deux parties, donnant lieu au versement d’un acompte par l’acquéreur. En cas de rétractation de la part de l’acheteur, l’acompte versé reste acquis au vendeur. 

Cependant, dans la majorité des transactions, l’acheteur fait appel au moins en partie à un prêt bancaire pour financer l’acquisition. La demande de prêt doit respecter des délais précis, et ne peut se faire sans le montant exact de la transaction. Ainsi, l’acheteur ne peut pas obtenir l’accord de prêt avant la signature de la promesse de vente. Néanmoins, il ne peut pas acheter sans l’obtention du prêt.

Pour protéger les acheteurs d’un refus de prêt, il est alors possible (et conseillé) de rédiger une promesse de vente avec condition suspensive d’obtention du prêt. C’est-à-dire qu’une clause stipule que si l’acheteur n’obtient pas le prêt défini, la promesse est caduque. L’acquéreur est remboursé de l’acompte versé et des éventuels frais d’agence immobilière. 

 

Éviter le prêt relai et le double déménagement

éviter-le-prêt-relai-et-le-double-déménagement

Lorsqu’un propriétaire déménage, il est courant qu’il ait besoin de l’argent de la vente de son logement actuel pour pouvoir acheter le futur bien où il emménagera. Ceci implique le besoin de passer par un bien avec un contrat de location, le client étant alors locataire d’un bien temporaire, pour environ 3 mois, le temps de réaliser l’acquisition du nouveau bien. Cette transition demande également de déménager deux fois : de l’ancien logement au temporaire, et du temporaire au futur logement. Certains optent pour un garde-meuble, qui nécessite aussi deux trajets.  

Pour éviter cette situation coûteuse et peu pratique, beaucoup optent pour la demande d’un prêt relai. Il s’agit d’un prêt bancaire qui correspond au montant que va recevoir le vendeur, permettant ainsi de pouvoir acheter un logement avant d’avoir reçu les sommes de la vente. Cependant, si jamais le client tarde à trouver le logement souhaité, les intérêts sont très élevés. 

Aussi, l’agent immobilier peut, selon les situations, aider son client vendeur en proposant à l’acheteur une vente longue, c’est-à-dire que le client reçoit la pleine propriété du bien non pas 3 mois, mais 4, 5 ou 6 mois après l’offre d’achat. Ce délai de quelques mois supplémentaires peut permettre au client de trouver son futur logement, de ne payer que l’acompte et de pouvoir verser le solde une fois la vente longue clôturée et les sommes perçues.

 

L’expérience de ses clients

expérience-de-ses-clients

Par ailleurs, si l’agent immobilier n’intervient pas directement dans les conditions de l’emprunt, il accompagne de nombreux clients et peut faire part des retours de ces derniers aux acheteurs.

La plupart des établissements bancaires exigent que le compte principal de l’emprunteur soit chez eux, ce qui implique souvent de changer de banque. D’après la loi de mobilité bancaire, le nouvel établissement doit faciliter les démarches, notamment en s’occupant de modifier tous les prélèvements automatiques. 

Cependant, le fait d’avoir son compte principal dans un établissement bancaire implique aussi d’être soumis à ses offres de conventions de comptes, commissions et tarifs. Les classements des banques en ligne permettent par exemple de souligner quelles sont les banques en ligne avec les plus faibles coûts de carte bancaire, ou les plus faibles frais de gestion. 

Ainsi, il est recommandé, lors des demandes de prêt, de s’intéresser également aux conventions proposées par l’établissement, à fortiori dans le cas où il demande à recevoir les revenus principaux dans ses comptes. L’agent immobilier peut, d’expérience, indiquer au client si un établissement bancaire est réputé pour être plus strict qu’un autre quant à l’acceptation des demandes.